L'antre du lapin blanc

Un peu de tout, peut-être de rien... Comme partout & ailleurs; des mots qui volent sans vraiment se poser

11 février 2010

Le Ti-pe ron-pe-cha ge-rou

(et sa reum la mère-grand, et son ti-pe pot de reu-beu)

.

chaperonrouch

.

Nuits et matins de neige-surprise.
La solitude ouatée des déambulations glacées me permet de me complaire loin de certaines désillusions : je ne m'y suis qu'harmonie vu que le blanc recouvre mes craintes de ne pas être à  "ma juste place".

La vie continue de (bien) (se) passer sans trop me donner l'impression que je suis dépassée.
Parfois je griffonne des (gros) mots dans des coins de mon ciboulot ; quand je les prononce, pas trop haut, je m'aperçois qu'ils ne me plaisent pas et en profite pour les pousser au trépas.

Les vivants continuent de vibrer et je moi je me charge de continuer de trouver cela vraiment gai tout en tentant de ne pas trop m'emberlificoter.

.

neigeons gaiement

.

Youhou, je me met même à planquer d'autres photos derrière les photos, quel progrès mes amis, mais quel progrès !
Pour l'ami T. (et les curieux qui ont des doutes), oui, ce grand petit m'est un peu assorti !

Posté par __Eglantine B__ alors qu'elle vivait depuis 23:46 en ce jour si proche d'hier & si différent à la fois - [1] Mots d'amour - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Pensées aimantes

    Quel temps ! Non, sérieux, j’y suis pas assez dans la neige. Comme disait une collègue, une bonne balade, puis bien au chaud, feu dans l’âtre, marrons grillés sur les braises, thé, vin chaud, cognac…

    Posté par l'aimable Benny, en ce 12 février 2010 béni, à 13:41

Laisser un mot d'amour